Dates et origine de l’épiphanie

Quel jour manger la galette des rois et fêter la naissance de Jésus cette année ? Découvrez les prochaines dates de l'épiphanie et l'origine de cette tradition durant les siècles.
Partager ce bon plan

Première fête chrétienne de l’année l’épiphanie arrive dès les premiers jours du mois de janvier. Cette fête religieuse que l’on nomme aussi la « fête des rois » célèbre la venue du Messie et l’hommage des trois rois mages (Melchior, Gaspard et Balthazar).

Dates de l’épiphanie


Dans la bible et pour l’église catholique l’épiphanie est célébré le 06 janvier, toutefois dans les pays ou ce jour n’est pas un jour chômé la date est fixé au premier dimanche de l’année soit entre le 02 janvier et le 08 janvier selon les années.

Ce décalage de date permet aux fidèles de se rendre à l’église afin de célébrer la messe.

Fête ReligieuseAnnée 2022 Année 2023 Année 2024
EpiphanieLe dimanche 2 janvier 2022Le dimanche 8 janvier 2023Le dimanche 7 janvier 2024
Dates de l’épiphanie

L’origine de l’épiphanie


Dans l’antiquité l’épiphanie provient des célébrations païennes de la lumière faite à l’occasion du solstice d’hiver le 22 décembre date de la nuit la plus longue de l’année qui annonce le rallongement des journées et l’arrivée et le retour de la lumière.

Dans la culture Grec les Epiphanes sont les douze divinités de l’Olympe apparues aux hommes. C’est aussi le jour dans la Rome antique de la fête des douze dieux épiphanes.

Pour l’église chrétienne le 06 janvier est la date fixé par le Père de l’Église Épiphane de Salamine, dans son Panarion, comme date de célébration de Jésus. Afin de célébrer le messie les chrétiens vont rendre sacré les premières manifestations du Christ. L’église incorpore alors à cette fête les traditions dont la fameuse galettes des rois.

Ce sont trois grands événements qui seront marqués avec son baptême dans l’eau du Jourdain, le premier miracle réalisé par Jésus lors des noces de Cana et la visite des trois rois mages qui reconnaissent le messie après sa naissance.

Tradition de la galette des rois


La galette des rois à des origines jusqu’aux saturnales romaines. Lors de ces célébrations pour le dieu Saturne et célébrer la prolongation de la durée des journées un gâteau de forme ronde fourrée de fruit (figues, dattes, …) étaient partagé entre maitres et esclaves.

A l’intérieur une fève était glissé, la personne qui avait la fève était nommé ROI.

En France la galette des rois aussi appelé le gâteau des rois à l’une des occasions de célèbres la manifestation de Jésus 12 jours après sa naissance à noël. Pour cela on partage une pâtisserie de forme ronde que l’on coupe à part égale.

Un enfant sous la table cite les noms des invités pour chaque part, il est de coutume de laisser une part supplémentaire que l’on nomme « part du bon Dieu », « part de la Vierge » ou « part du pauvre » pour un invité surprise ou le premier pauvre qui se présente.

En Moselle il est de tradition a ce que les enfants déguisés en rois mages passe de maison en maison en chantant (« Es kummen drei Weissen vom Morgenland » – Trois mages sont venus de l’Orient) en faisant tourner une étoile sur un bâton afin d’obtenir des friandises.

A savoir tous les ans depuis 1975, la confrérie des boulangers/pâtissiers offre à l’Elysées une galette des rois, celle-ci ne contient pas de fève afin de ne pas sacrer le président ROI de la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.